Performances mécaniques…

Devant les progrès de la construction écologique, un particulier et un architecte ont décidé de franchir le pas, en construisant à Vernantes (49) une maison labellisée Passivhaus. Ce label de performance énergétique, encore rare en France, repose sur un concept de construction global, qui vise à se passer de chauffage conventionnel en utilisant toutes les sources de chaleur et d’isolation possibles.

Pour y parvenir, une étude thermique complète a été menée sur l’environnement climatique, l’enveloppe thermique et la perméabilité à l’air de la maison, ainsi que sur les systèmes de ventilation et de chauffage, les menuiseries et les parois à prévoir. Cette étude a ainsi préconisé l’utilisation d’un béton fabriqué à partir de granulats d’ardoise expansés.
« Ce matériau a permis de réaliser des blocs de béton structurels isolants présentant les mêmes performances mécaniques que des blocs standards, en combinant légèreté et performance thermique », explique Vincent Gallizia, directeur des Granulats Expansés de la Mayenne.

… et thermiques

Découvert en Amérique du Nord et développé en Mayenne depuis les années 1970, le granulat d’ardoise expansé est produit en chauffant de l’ardoise de schiste concassée. Sous l’effet de la chaleur, le granulat en fusion se charge de bulles d’air. Résultat : le produit fini est 60% plus léger qu’avec un granulat courant et beaucoup plus isolant, avec un coefficient de résistance thermique de 1,27 m2.K/W contre 0,23 habituellement (1).

Les blocs de béton produits à partir de ce matériau voient aussi augmenter leur résistance au feu jusqu’à 120 minutes sur mur nu. Enfin, grâce à leur légèreté, ils sont faciles à manipuler, avant d’être assemblés à l’aide d’une colle minérale. Le gain de temps dans la construction peut aller jusqu’à 30%.

Matériau d’avenir

Utilisé très majoritairement pour des solutions constructives isolantes, le granulat expansé entrevoit de belles perspectives dans le cadre des nouvelles réglementations thermiques. D’autant que sa performance pourrait encore doubler grâce à l’adjonction de nouvelles technologies, comme les mousses isolantes.

Ses qualités en font aussi un matériau apprécié pour les ouvrages d’art, notamment pour alléger la structure des ponts. « Le tablier du Golden Gate de San Francisco a été construit avec ce type de granulat, comme le pont de l’Iroise sur l’Elorn », cite Vincent Gallizia. Utilisé en drainage pour les toitures végétalisées, il sert aussi à réaliser des remblais allégés pour les chaussées routières, des biofiltres pour les stations d’épuration et même des bouées flottantes pour les éoliennes offshore.

 

(1) La résistance thermique est exprimée en mètre carré-Kelvin par watt (rapport de l’épaisseur du matériau sur la conductivité thermique).

 


Par Éric Gauthier, le 16/10/2017.