Nuit magique à Aigrefeuille-sur-Maine

À Aigrefeuille-sur-Maine (44), quand la nuit tombe, les ponts entament un duo avec la voûte céleste. Les deux ouvrages reliant Clisson à l’A83 se constellent en effet d’une multitude de points lumineux. Cet effet spectaculaire, ils le doivent au béton luminescent, qui équipe leurs corniches et permet de restituer la lumière du jour pendant la nuit. Un matériau conçu par Cibetec (groupe Capremib), à partir de liants Ciments Calcia.

« Lors du coulage des éléments en béton du tablier, nous avons introduit des agrégats phosphorescents. Il s’agit en fait de petits cailloux de formes et de volumes différents, enrobés d’un produit spécifique », explique Joël Ferer, directeur de l’usine de de Reims.
Une fois le coulage terminé, et après le démoulage des éléments, ceux-ci sont polis très soigneusement, afin de mettre littéralement en lumière les petits cailloux phosphorescents.

Plus la nuit est noire, plus le béton est luminescent

Mais toute la magie du béton luminescent ne peut apparaître qu’en pleine nuit, et après une journée très lumineuse – selon le même principe qu’une lampe solaire.
« La restitution de la lumière dure de 6 à 8 heures, selon la durée d’ensoleillement, mais aussi selon l’heure à laquelle le soleil se couche et la qualité de la nuit. Plus celle-ci est noire, plus la restitution est significative », précise Estelle Rodot-Chazal, chef de marché Sols chez Béton Vicat, qui propose un béton pour sol constitué de granulats photoluminescents.
Comme pour un béton désactivé, le lavage vigoureux du sol au moment du séchage permet de valoriser les granulats photoluminescents. Et comme n’importe quel autre béton désactivé, le béton luminescent est résistant et pérenne.

Un béton fonctionnel et ludique

« Ce matériau innovant, que nous appelons “bétoluisant3’, offre une mise en paysage, c’est une façon de souligner des constructions, comme un signal en pleine nuit », commente Joël Ferer. Il permet aussi d’animer une esplanade ou un parvis, de mettre en relief un chemin ou une piste cyclable, d’orner une bordure de piscine, etc., tout en se passant d’un éclairage direct.
« Cette technologie luminescente permet de marquer ou de sécuriser des espaces extérieurs plongés dans le noir. De manière autonome, le matériau béton devient utile la nuit, comme le jour », explique Philippe Pucel, responsable de la technologie chez Chryso.
L’offre de particules de synthèse luminescentes est variée : granulométries, couleurs et intensité afin de s’adapter au plus juste à la formule béton. Par ailleurs cette technique s’applique à tous types de béton : bouchardé, désactivé ou poli.

 


Par Sylvie Roman, le 06/09/2018.