© Renderings Rudy Ricciotti

©Renderings Rudy Ricciotti

Une exo-structure en BFUP

Avec la création d’un site dédié en 2020, Chanel renforce son engagement envers ses Métiers d’art : située sur un terrain de plus de 9 000 m2, à la Porte d’Aubervilliers, sa “Maison de la mode” accueillera une quinzaine d’entreprises artisanales exceptionnelles, dans un écrin à la hauteur de leurs savoir-faire.

Le futur bâtiment se démarquera en effet par une exo-structure élégante et délicate, composée de minces filaments de béton fibré à ultra-hautes performances (BFUP). Conçue comme une trame, elle rappellera l’univers du textile.
Selon son architecte, Rudy Ricciotti, Grand Prix National d’Architecture, « la philosophie de ce projet destiné aux Métiers d’art de Chanel est fondée sur une narration, celle de la relation entre la complexité technique et savante des métiers de la main de la mode, leur remarquable virtuosité au service de la création et de la beauté, et le caractère technologique extrême de mes réalisations. C’est un éloge réciproque de la complexité – celle du bâtiment atteindra un niveau inégalé – et de la relation aux savoirs. »

Mutualisation et personnalisation

L’organisation verticale du bâtiment sur 5 niveaux regroupera les différents métiers d’art, tout en préservant leur identité. La conception échancrée du bâtiment, véritable écho à la haute couture, permettra d’intégrer souplesse et précision d’aménagement des espaces de travail – ateliers de création et de production -, afin de suivre au plus près l’évolution des activités et besoins des occupants, et afin de mutualiser les services et les moyens logistiques.
Les apports de lumière naturelle seront privilégiés ainsi que le confort thermique en toute saison ; des techniques innovantes favoriseront l’efficacité énergétique.

Un lieu de création et d’innovation

L’engagement de Chanel envers les métiers d’art remonte à sa créatrice, Gabrielle Chanel, qui collaborait déjà avec les plus grands artisans de son époque : le bottier Massaro, l’orfèvre joaillier Goossens pour ses bijoux fantaisie baroques (1954) et le spécialiste de la fleur en tissu, Lemarié, qui réalise en exclusivité les camélias emblématiques de la Maison depuis les années 1960.

Les Métiers d’art de Chanel magnifient les créations de chacune des collections de la Maison, grâce à leurs savoir-faire à la fois traditionnels et innovants.
Pour Bruno Pavlovsky, président des activités Mode de Chanel : « Ce projet remarquable et ambitieux constituera un lieu au service de la création et de l’innovation à la fois entre les Métiers d’art et la Maison Chanel, et les Métiers d’art et leurs autres clients, ainsi qu’un lieu de création ouvert vers l’extérieur. Ce nouvel ensemble immobilier à Paris sera unique, tant par ses qualités urbaines et architecturales, que par sa fonctionnalité et ses objectifs en matière d’innovation et de développement durable. »

 


Par Andréa Simone, le 01/06/2018.