Infographie catalyseur des EnR

Infographie catalyseur des EnR

Infographie catalyseur des EnR

 

Le saviez-vous ?

Inertie thermique : capacité physique d’un matériau à conserver sa température.
Chauffage hydronique : qui utilise l’eau comme fluide de transfert thermique.
Dalles thermoactives : dalles de béton intégrant un système de chauffage.

 

 

 

Le « béton climatisant », comment ça marche ?
Le béton intègre des tubes hydrauliques, où circule une eau préchauffée entre 23° et 27°. L’hiver, cette eau capte les calories dans les pièces les plus exposées au soleil et les transporte dans les pièces plus froides.
L’été, une eau à 20°C permet de maintenir une situation de confort sans avoir recours à une climatisation.

 

Pourquoi le béton est-il le matériau idéal ?
Le béton est un matériau durable, à forte inertie thermique. Il capte et stocke le rayonnement du soleil durant la journée et restitue cette énergie le soir.
Dans un logement bien isolé, le béton contribue ainsi à réduire le besoin de chauffage en hiver, et la montée en température pendant la période estivale.

 

Où peut-on l’installer ?
Dans l’habitat, ce chauffage radiant hydronique s’installe dans les planchers en béton des pièces à vivre et des sous-sols, ainsi que dans les murs quand ils ne sont pas isolés par l’intérieur.
Dans les bureaux, il prend la forme de dalles de béton thermoactives adaptées aux grands volumes.
Mais au-delà des systèmes à fluides, le béton peut aussi intégrer des résistances chauffantes, une solution idéale pour déneiger ou déverglacer les descentes de garages ou les dalles des jardins en hiver, ou même pour créer des meubles design chauffants, comme des bancs ou des sèche-serviettes…

 

Quels sont les bénéfices d’une solution béton ?
Baisse de la consommation et de la facture énergétiques, facilité d’entretien sans maintenance de filtres ou de canalisations, gain de place pour l’aménagement intérieur… les avantages des systèmes de chauffage et de régulation intégrés au béton sont nombreux.
Mais ces solutions produisent surtout, en continu et selon les besoins, une chaleur douce et diffuse, ou une fraîcheur agréable offrant un confort thermique maximal. Le plus : sans circulation d’air, elles évitent la propagation de microbes ou de facteurs d’allergies.

 

Quel avenir pour le « béton climatisant » ?
L’avenir s’envisage avec le développement des systèmes de pilotage intelligents.
L’intelligence artificielle déjà embarquée dans certains systèmes de chauffage devrait optimiser la réactivité de la régulation thermique du béton, en fonction de paramètres comme les horaires, la température extérieure, les habitudes de vie… pour une plus grande efficacité et un meilleur confort thermique.


Par humancom & Les Superhéros, le 24/01/2019.