200 km de métro automatique pour relier les quartiers d’affaires, les pôles scientifiques, les aéroports et les gares TGV : à l’horizon 2030, le Grand Paris Express (GPE) servira d’ossature au développement économique de l’Ile-de-France. Près de deux millions de voyageurs l’emprunteront chaque jour, avec des temps de trajet considérablement réduits.

De nouvelles centralités urbaines

Les 68 gares de ce nouveau réseau sont appelées à devenir des centralités emblématiques du Grand Paris, en fédérant des projets immobiliers tels que des logements, bureaux et espaces publics. La charte architecturale imaginée par les architectes Jacques Ferrier et Pauline Marchetti sollicite les cinq sens : séquençages de la descente, variations des volumétries spatiales, alternances d’éclairages, effets acoustiques, choix des matériaux… Autant de moyens dont disposent les concepteurs de chaque gare pour dépasser la logique infrastructurelle. Certains jouent même avec les propriétés du béton pour créer des univers singuliers.


Par Delphine Deveaux, le 07/12/2017.