Trois jours de célébrations

Célébrer l’architecture partout en France, à travers des centaines de manifestations, conférences, visites, expositions… Voilà trois ans que s’y consacrent les Journées nationales de l’architecture (JNA), durant trois jours chaque année.
Objectifs : développer les connaissances du grand public en dévoilant les richesses de l’architecture contemporaine remarquable, en relatant l’histoire que le bâti nous raconte, en éveillant les curiosités et les sensibilités artistiques.
Le vendredi 19 octobre est d’ailleurs dédié à la sensibilisation des jeunes scolaires, avec des animations et des visites spécifiques.

Les architectes également à l’honneur

Partenaires des JNA, le Conseil national de l’ordre des architectes et les conseils régionaux de l’Ordre des architectes y participent avec l’opération Les Architectes Ouvrent les Portes. Ils ouvriront ainsi leurs agences les 19 et 20 octobre pour recevoir le public, faire comprendre leur métier et, pourquoi pas, susciter de nouvelles vocations.
Mais les JNA sont également marquées par la désignation du nouveau lauréat du Grand Prix national de l’architecture, et par le vernissage de l’exposition consacrée à ceux des Ajap (Albums des jeunes architectes et paysagistes) à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine.
Mettant en lumière des jeunes talents de moins de 35 ans, ce challenge connaît un réel succès : 167 candidatures ont été reçues en 2018. Cependant, seules 15 agences d’architectes et 5 agences de paysagistes ont été sélectionnées, dont certaines qui aiment à jouer avec le béton.

Le béton aux AJAP

C’est le cas de l’agence Dixneufcentquatrevingtsix, qui a par exemple réalisé dans le Gard une extension sculpturale en béton pour un mazet typique de la région.
« Nous avons opté pour un béton banché, légèrement teinté dans la masse, reprenant la forte minéralité de l’environnement : murets de pierre, mazet attenant… Ce matériau offre une grande souplesse d’adaptation et de formes », explique l’architecte Arthur Ozenne.
Cette architecture résolument moderne, offrant des facettes comme une pierre taillée, dialogue avec le paysage alentour et joue habilement avec la lumière du Sud.

Un matériau aussi noble que la pierre

Associer le béton à la pierre était également le choix d’un autre lauréat des AJAP, l’agence Orma Architettura.
Pour une extension de chambres d’hôtes, au cœur de la Corse, dans le Niolu, l’agence a cherché à mettre en valeur l’essence de chaque matériau en alliant la pierre locale pour ses capacités structurelles au béton brut pour ses pouvoirs de franchissement, afin d’ouvrir de larges cadrages sur le paysage.
« Pour nous le béton est un matériau aussi noble que la pierre, une sorte de pierre contemporaine, qui offre de grandes possibilités d’usages et d’emplois, souligne l’architecte Jean-Mathieu de Lipowski. Nous aimons ces contrastes, et l’usage de plusieurs matériaux, qui ont tous une justification. »

Jeux de contraste à Nancy

De son côté Ludovic Zacchi, jeune architecte nancéien, travaille sur la reconquête des espaces urbains délaissés, pour réintroduire de la cohérence et du sens dans la ville.
À Nancy, il a imaginé une galerie d’art contemporain, « ouvrant sur le jardin de la Citadelle, permettant une liaison plus fluide. Les façades côté rue sont en béton, quasi aveugles, alors que celles donnant sur le jardin sont largement éclairées par une terrasse en hauteur et des ouvertures verticales ».
Un fort contraste entre le traitement des façades, les matériaux (béton très blanc / murs de pierre de la citadelle) et les ouvertures, vers la ville ou le jardin.

Si vous souhaitez découvrir les 20 projets lauréats des AJAP, rendez-vous à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine du 19 octobre au 10 décembre (entrée libre).

 


Par Sylvie Roman, le 15/10/2018.