Comment est né votre projet d’enceintes acoustiques en béton ?

Il a vu le jour il y a dix ans. Mon frère aîné, alors étudiant en école d’ingénieur, devait développer un projet de canoés en béton fibré à ultra-hautes performances. À défaut de table vibrante, il pensait se servir, pour malaxer le béton, d’enceintes qui ne restitueraient que des basses. Il n’en a finalement pas eu besoin, mais l’idée de faire des enceintes avec un corps en béton était née.

Elle s’est vraiment concrétisée en 2015, lorsqu’une amie compositeur nous a demandé d’imaginer un dispositif de diffusion sonore en plein air, pour une pièce de théâtre. Les enceintes devaient être minimalistes, résistantes aux variations de température, avec une restitution de son de qualité. Nos prototypes ont bien plu, et nous avons créé The Concrete Family, entreprise dans laquelle mes trois frères et moi-même sommes impliqués (voir encadré). Après avoir réalisé nos premiers produits dans le jardin parental, nous avons installé notre atelier chez notre frère aîné, à Vitry-sur-Seine.

 

Vous privilégiez le béton fibré à ultra-hautes performances (BFUP). Pourquoi ?

Comparé à d’autres bétons, sa matrice granulaire présente une organisation particulièrement fine, ce qui le rend très résistant et très compact. Il va donc très peu se déformer sous la pression acoustique du haut-parleur. Il est aussi très malléable, ce qui nous permet de nous orienter vers des architectures d’enceintes très simples, les plus neutres possibles, pour restituer au mieux le son du haut-parleur.

 

Sur quoi travaillez-vous actuellement ?

Nous développons une série d’enceintes pour bibliothèques. Décliné dans différentes couleurs, ce produit fera 60 cm de haut. Il arrivera dans plusieurs magasins parisiens entre juillet et septembre 2017. Nous attendons de voir son effet sur le public pour lever des fonds qui nous permettront d’avoir des partenaires, voire des salariés.

 

À quels partenariats pensez-vous ?

Nous avons déjà rencontré un acousticien, qui est d’accord pour nous accompagner dans la manière de traiter le signal audio. Nous nous rapprochons aussi d’électroniciens, afin de développer le signal en numérique, grâce auquel nos enceintes pourront être reliées à un réseau wi-fi ou devenir intelligentes, c’est-à-dire capables de s’adapter à leur environnement, au nombre d’auditeurs, etc. Notre ambition est de rester des artisans, tout en multipliant les partenariats.

 

Retrouvez l’équipe de The Concrete Family en semaine et le week-end sur le site des Grands Voisins, à Denfert-Rochereau dans le XIVe arrondissement de Paris. Présents jusqu’à la fermeture définitive du lieu, fin novembre, ils y fabriqueront une nouvelle enceinte nomade en béton, qui donnera lieu à une série limitée nommée « Le Pavé Parisien ». En parallèle ils réaliseront une série de reportages sonores baptisés Mémoire sonore des Grands Voisins.

 


Par Charles Legueltel, le 25/07/2017.