Évaluer les impacts des spécificités des bétons de granulats recyclés

Le recyclage du béton dans le béton est une étape déterminante dans la démarche d’économie circulaire du secteur BTP.
À ce titre, les études menées dans le cadre du projet national Recybeton ont permis de caractériser la résistance et la durabilité des bétons de granulats recyclés.
« Les bétons de granulats recyclés peuvent présenter une plus grande porosité par rapport à du béton classique, souligne Fabienne Robert, experte du Centre d’études et de recherches de l’industrie du béton (CERIB). Cela induit des caractéristiques qui peuvent, en théorie, avoir un impact sur leur résistance au feu. »

Des tests grandeur nature

Des études sur les propriétés thermo-physiques (menées à l’université de Cergy Pontoise), sur les propriétés thermo-mécaniques, ainsi que des tests de résistance au feu (menés au CERIB) ont été réalisés, et cela pour la première fois. Ils ont démontré une diminution de l’ordre de 20 % de la conductivité thermique des bétons de granulats recyclés, liée à leur plus grande porosité, et par ailleurs des coefficients d’affaiblissement des caractéristiques thermo-mécaniques conformes à l’Eurocode 2-1-2.
« Plus la conductivité est faible, plus le béton va jouer un rôle de bouclier thermique vis-à-vis des armatures et meilleure sera la performance de résistance au feu, tient à préciser Fabienne Robert. Restait donc à vérifier la résistance au feu de ces bétons selon l’Eurocode 2-1-2. Pour réaliser ces tests grandeur nature, le CERIB a utilisé le four Prométhée, au Centre d’essais au feu. Des dalles de 4,6 x 1,5 x 0,2 m puis des poutres chargées de 4 m de portée, incorporant respectivement 30 % et 100 % de granulats recyclés, y ont été exposées à plus de 1 000°C pendant une heure ! Avec des résultats à la hauteur des attentes. »

 

Sécurité : le béton, un matériau à l’épreuve du feu


Par Éric Gautier, le 04/12/2017.