Comment ce projet de bornes en béton connecté est-il né, et quel rôle y avez-vous joué ?

Fabrice Davenne : Les Maisons Mumm et Perrier-Jouët, qui souhaitaient remplacer leurs anciennes bornes vigneronnes en pierre par des bornes modernisées, ont découvert notre travail sur le béton pictural.
Comme nous travaillions déjà avec la société 360SmartConnect sur des produits en béton connecté, nous leur avons proposé d’inclure dans les bornes des puces NFC*, capables de délivrer un service de gestion viticole des parcelles, mais aussi de l’information œnotouristique aux visiteurs.
Daven Design s’est occupé du design, de la fabrication et de l’implantation des nouvelles bornes ; 360SmartConnect nous a fourni les marqueurs et l’infrastructure digitale.

Concrètement, comment ça marche ?

Rolland Melet : Dans chaque borne est inséré un marqueur contenant une puce NFC. Cette technologie de communication sans fil à courte portée, appelée à se généraliser sur l’ensemble des smartphones, fonctionne sans émission d’onde et sans dépense d’énergie.
En approchant son appareil du tag NFC, le visiteur est automatiquement dirigé vers une page d’information sur la parcelle : le cru dont elle fait partie, son encépagement, la maison et la cuvée à laquelle elle est associée.
Toutes ces données, hébergées par un serveur, sont paramétrables à souhait dans plusieurs langues. Plus tard, il est prévu que les bornes servent d’ancrage à des informations techniques sur l’exploitation et le traitement des parcelles.

Pourquoi ce choix du béton ?

Fabrice Davenne : Nos clients ont choisi le béton pour son aspect minéral, qui rappelle celui de la pierre, son inertie et sa résistance dans le temps. Le tatouage, apposé sur un mortier homogène et sans défaut, permet une restitution parfaite de leur logo. Et pour garantir sa durabilité et faciliter son nettoyage, nous y avons ajouté un vernis de protection.
De leur côté, les marqueurs NFC, qui respectent la confidentialité des données privées en mode sécurisé, sont garantis 200 ans. Tout cela permet de proposer des bornes intelligentes avec une très longue durée de vie, tant qu’elles ne sont pas abîmées lors de l’exploitation des vignes.

Ce projet va-t-il évoluer vers d’autres fonctionnalités, et ouvre-t-il de nouvelles perspectives ?

Fabrice Davenne : Grâce aux bornes connectées, les exploitants offrent aux visiteurs la possibilité de vivre une expérience unique dans leurs vignobles.
En plus d’identifier précisément chaque parcelle, il est possible d’avoir accès à une carte d’implantation, au site internet du domaine et à son histoire, ou même de programmer des parcours.
D’autres maisons de Champagne, ainsi que de grands crus vignerons, nous ont déjà sollicités un peu partout en France, pour des projets spécifiques.
Rolland Melet : En apportant du contenu digital au béton, on multiplie ses horizons dans tous les domaines : des bornes touristiques aux tables d’orientation, du mobilier urbain aux éléments de construction. C’est une manière de lui donner la parole !

* Near Field Communication

 


Par Éric Gautier, le 30/01/2019.