Miramas, une localisation idéale

Après Troyes et Roubaix, Mc Arthur Glen a choisi Miramas (Bouches-du-Rhône) pour installer son troisième village de marques en France. Une localisation idéale, précise José Gonzalez Arenosa, directeur du projet chez Eiffage : « Miramas se trouve à un véritable carrefour européen. C’est le lieu de passage des Français du Nord qui viennent visiter la Provence, mais c’est aussi par là que passent les touristes italiens et espagnols, sans oublier Marseille qui est aussi très proche. »

Une architecture “provençale”

Au total, ce sont 25 000 m² de planchers que se sont répartis 150 boutiques, dans un projet architectural en parfaite harmonie avec son environnement. « L’idée de Marseille Architecture Partenaires (MAP) était d’inscrire ce centre dans l’esprit d’un village provençal, avec les toitures en tuiles, les enduits de chaux, les pergolas, les jardins et les petites places autour des fontaines », explique José Gonzalez Arenosa.

Des délais record, grâce au béton

Cette opération a été bouclée en 18 mois seulement. Le planning était d’autant plus contraint qu’il a fallu terminer l’infrastructure, l’étanchéité et les circuits électriques dès le 14e mois. À ce stade, les futurs occupants des boutiques ont en effet pris possession de leurs locaux, le temps pour eux de les préparer pour l’ouverture, quatre mois plus tard.

Le béton a joué un rôle clé pour tenir un planning avec des jalons aussi contraints, explique José Gonzalez Arenosa : « Le choix du mode constructif s’est rapidement porté sur la structure poteau-poutre en béton préfabriqué et dalles alvéolaires pour les planchers afin de s’inscrire dans une logique industrielle et d’aller ainsi plus vite en travaillant simultanément à plusieurs endroits. »
Un point crucial quand on sait que plus de la moitié des occupants ont demandé des modifications après leur arrivée dans les lieux, notamment en ce qui concerne la dimension et la nature des ouvertures (vitrines).

Inauguré le 13 avril 2017, le village de marques de Miramas a attiré 300 000 visiteurs dès son premier mois d’activité. Dont certains viennent de pays aussi lointains que la Corée.


Par Gilmar S. Martins, le 25/07/2017.