Un ouvrage qui impressionne par son volume, sa légèreté, sa clarté…

Dès leur achèvement, en 1929, les halles conçues par l’ingénieur Eugène Freyssinet étonnent. Par leur volume inédit d’abord : avec une structure de 310 m de long pour près de 60 m de large, elles offrent au regard un espace qui évoque la solennité des cathédrales. Par leur légèreté ensuite. Soutenues par des poteaux, les voûtes de ses trois nefs parallèles peuvent s’affiner jusqu’à 5 cm !

 

…et l’usage inédit du béton

Une réussite qui tient à la conception architecturale, mais aussi à la grande qualité de sa réalisation. En mettant au point un béton d’une très grande homogénéité, Eugène Freyssinet assure une longévité exceptionnelle à l’ouvrage. De fait, celui-ci n’a jamais nécessité d’entretien important depuis son achèvement, malgré un usage particulièrement intensif. Bâtiment ferroviaire utilisé dès 1929 pour abriter les messageries de la gare d’Austerlitz, il va ensuite être exploité par la Sernam, la division logistique de la SNCF.

Un espace ancré dans la modernité…

À partir de 2009, le bâtiment est désaffecté et suscite aussitôt l’intérêt d’entreprises soucieuses de communiquer. Il accueille alors salons commerciaux, différents événements d’entreprise mais surtout des défilés de mode. Les plus grandes maisons – Dior, Lanvin, Hermès, etc. – défileront sous ses fines voûtes. En 2012, l’ouvrage est sauvé de la destruction par son inscription à l’inventaire des Monuments Historiques. Un geste amplement justifié par ses qualités architecturales mais aussi par sa dimension historique et patrimoniale.

 

…qui accueillera bientôt la fine fleur de l’innovation

Fin 2016, après des aménagements conçus par Wilmotte & Associés, la Halle Freyssinet prendra un nouveau départ et se tournera résolument vers l’avenir. Elle va en effet devenir le plus grand incubateur numérique du monde en accueillant 1 000 start-ups! Un projet issu d’un partenariat entre la Ville de Paris, la Caisse des Dépôts et Consignations, et Xavier Niel. Ce choix tient à son espace unique, particulièrement attrayant pour les adeptes du co-working et des open space.

Un siècle après son achèvement, la Halle Freyssinet fascine toujours. En sachant se mettre au service d’une architecture toute de finesse et de légèreté, le béton trouve de nouveaux usages grâce à sa modernité unique.


Par Gilmar S. Martins, le 25/03/2016.