Pour la façade de la Rose des Vents, à Massy, vous avez choisi un béton blanc matricé. Pourquoi ?

L’orientation décalée du bâtiment par rapport au soleil et sa structure en U nous ont amenés à réfléchir au moyen de refléter au mieux la lumière dans les logements. L’idée d’une façade blanche s’est rapidement imposée, d’autant que, l’immeuble situé à l’angle d’une rue surélevée et haut de 6 étages, est un peu une figure de proue du nouveau quartier Ampère.

Plutôt que de nous orienter vers une façade enduite ou recouverte, nous avons opté pour un béton blanc coulé et matricé, afin de donner un aspect sculptural à l’ensemble tout en jouant avec la lumière des reliefs de la matrice.

 

Techniquement, comment avez-vous réalisé la matrice et comment s’est faite la mise en œuvre du béton ?

Nous avons d’abord créé un module de 15×25 en pointe de diamant, incrusté de coquillages. Puis nous avons réalisé une matrice en résine de 85×225, constituée de 45 modules, comme une tablette de chocolat. Ce négatif a servi de moule pour la confection des matrices de chantier, mises en place dans les banches de coulage du béton.

Pour ce dernier, nous avons choisi un béton blanc auto-plaçant très fluide et enrobant, permettant de réaliser des voiles de 18 à 20 cm d’épaisseur, sans être vibré. Le chantier a été confié à une entreprise experte dans la mise en œuvre de ce type de béton, qui a parfaitement respecté les contraintes de placement de la matrice en façade.

 

Comment avez-vous anticipé le risque de vieillissement de la façade et quelle solution d’isolation avez-vous privilégiée ?

Le choix d’un parement fin et d’un béton peu poreux nous a permis d’obtenir une surface très lisse qui accroche peu les mousses et les salissures. La tenue dans le temps de cette façade sera meilleure que celle d’un béton brut ou enduit. Et toute l’isolation a été faite à l’intérieur du bâtiment. La très bonne étanchéité à l’air des banches lors du coulage est un gage supplémentaire de sa bonne réalisation.

 

En tant qu’architecte, qu’est-ce qui vous plaît dans le béton matricé ?

Le béton est un matériau noble qui, par sa minéralité et sa robustesse, s’apparente à la pierre. Très malléable, le béton autoplaçant conjugue les avantages de la solidité structurelle à ceux d’un parement décoratif. La matrice élargit la palette de teintes, de textures et d’aspect, et permet de renouer avec une approche artisanale du bâtiment. Le béton blanc autoplaçant est fréquemment utilisé dans le cadre d’édifices publics remarquables ; l’expérience montre que son recours pourrait être élargi à des projets d’habitation.

 


Par Éric Gautier, le 22/05/2017.