Le béton matériau de tous les défis

Depuis plus d’un siècle, l’évolution du béton a autorisé une surenchère dans les défis architecturaux. Il s’adapte à tous les styles et à toutes les situations constructives, qu’il soit coulé en place ou préfabriqué. Loin du simple coffrage en bois, les techniques de moulage permettent désormais d’envisager les formes et les projets les plus ambitieux.

 

Ouvertures, vides, dentelles…

La grande fluidité des BAP (bétons autoplaçants) leur permet d’épouser tous les détails des moules sous le seul effet de la gravité, sans l’habituelle opération de vibration. Ils assurent un parfait enrobage des armatures.

Les BHP (bétons à hautes performances) sont, quant à eux, plus compacts et présentent une très haute résistance, grâce à l’ajout de superplastifiants et à une très faible porosité. Ces performances mécaniques autorisent la création d’ouvertures aux formes diverses.

Les BFUP (Bétons Fibrés à Ultra Hautes Performances), enfin, permettent d’inventer de nouvelles formes, beaucoup plus légères et audacieuses. Leur compacité extrême, associée à l’utilisation de fibres, accroît leur résistance en compression. On peut ainsi s’affranchir des contraintes liées aux armatures métalliques. Ils facilitent la création de parements ajourés, véritables dentelles de béton, grâce à la fine granulométrie de leurs composants.

 

De solide à flexible

De grands pas en R&D ont été faits pour donner de la flexibilité à ce matériau solide. En sont nées diverses solutions, comme le béton extrême ou pliable. Celui-ci possède une phase souple de quatre heures, durant laquelle on le façonne à volonté. Le béton flexible, de son côté, cumule souplesse et haute résistance. Il intéresse particulièrement les ouvrages exposés aux tremblements de terre, explosions… Enfin, la “Concrete Cloth” est une toile flexible imprégnée de ciment qui se durcit par arrosage pour former une mince couche de béton.

 
Découvrez la chaine youtube ByBeton