béton dans les villes du futur
©Thinkstock

Les questions d’énergie et de CO2 sont devenues des axes de réflexion majeurs dans le secteur de la construction, comme partout ailleurs. Mais l’empreinte environnementale d’un bâtiment se limite-t-elle à ces aspects ?

Responsable d’au moins 25% des émissions de gaz à effet de serre en France, le bâtiment est un pilier majeur des stratégies climat, d’autant qu’il a des leviers importants et immédiats de progression. La notion de performance énergétique d’un bâtiment est donc primordiale, mais pas exclusive. Le respect de l’environnement et de la biodiversité locale, la gestion de l’eau et des déchets, le recyclage des matériaux en fin de vie, l’accessibilité économique, la qualité de vie et de confort pour les occupants font aussi partie des enjeux de la construction durable. Il s’agit bien d’une vision globale de l’empreinte d’un bâtiment sur son environnement.

 

Quelles ont été et quelles seront les grandes évolutions en matière de construction durable ?

Depuis la RT 2012, d’importants progrès ont été réalisés pour améliorer la performance énergétique des bâtiments neufs et réduire leur consommation. Et la perspective de bâtiments passifs, voire de bâtiments à énergie positive, invite à s’appuyer sur les énergies renouvelables. Mais pour accompagner la transition énergétique, sociétale et numérique de nos sociétés, le secteur de la construction doit prendre en compte les trois piliers — écologique, économique et social — du développement durable.

Il s’agit de trouver les meilleures solutions non seulement pour réduire les consommations d’énergie, d’eau et de déchets d’un bâtiment, mais aussi pour les optimiser à l’échelle d’un quartier ou d’un lotissement. À ce titre, l’économie de la mutualisation et de la fonctionnalité sont des pistes à explorer pour la construction, conception, de demain, tant pour les bureaux que pour les logements. Le bâtiment connecté, qui se pilote à distance, émet de l’information et propose des services, participera aussi à l’amélioration de notre qualité de vie et de nos relations. Autant de solutions qui relèvent de l’innovation technologique, mais aussi des nouveaux modes de vie et d’usages.

 

Quel rôle les matériaux de construction, et notamment le béton, vont-ils jouer dans ce contexte ?

Les bâtiments durables ont une multitude de contraintes à prendre en compte : solidité et durabilité de l’ouvrage, confort thermique et acoustique, performances énergétique et environnementale, éco-conception et recyclage en fin de vie, biodiversité et économie, esthétique et architecture… sans oublier le volet économique ! Dans la quête du respect de l’environnement, de la qualité de vie et de la performance économique, chaque matériau a sa place pour un usage donné ou une fonction particulière.

En proposant des solutions constructives innovantes, tant en termes d’éco-conception et de mise en œuvre que de recyclage, la filière béton s’adapte particulièrement bien aux enjeux du bâtiment et de la ville durable. À ce titre, le béton a toute sa place dans le bâtiment durable.

 


Par Éric Gautier, le 05/01/2017.