L’Atelier artistique du béton aura bientôt 30 ans. Comment a commencé l’aventure ?

En 1989, les fondateurs de AAB – Francis Hugon, Giuseppe et Silvio Renzi – se sont associés pour mettre au service des parcs à thème, qui s’implantaient en Europe, leur expérience du bâtiment, du modelage, de la décoration, et des éléments préfabriqués en béton. Ils ont importé les techniques américaines mises en œuvre dans le theming(1).  Premiers clients : le parc Astérix et EuroDisney. Beaucoup d’autres ont suivi, et AAB emploie aujourd’hui plus de quarante collaborateurs, architectes, sculpteurs, staffeurs, peintres décorateurs, soudeurs et maçons.

 

Pourquoi le béton ?

Le béton est un matériau souple qui offre beaucoup d’options sur le plan esthétique. Il se modèle facilement, accepte toutes les finitions, teintes et patines, et permet de gérer les raccords des grands décors. Nous utilisons aussi bien des mortiers fluides projetés in situ sur des treillis métalliques que des éléments préfabriqués.

 

Comment fabriquez-vous vos décors ?

Qu’il s’agisse d’architecture thématique ou d’aménagements paysagers, nos sculpteurs délivrent un travail de précision. Pour le chantier de l’Aquarium marin de Trégastel, par exemple, ils ont reproduit un morceau de la Côte de granit rose. Une réalisation validée par des experts.
Quel que soit le projet, il y a deux grandes étapes avant la construction des décors en béton. La première définit le cahier des charges, les contraintes de design et de volumétrie, et s’achève par la mise au point d’une maquette et d’échantillons qui serviront d’étalons à la conduite du projet. La deuxième phase porte sur la construction à proprement parler, incluant la projection, la sculpture et la patine de nos décors.

 

Vous intervenez sur des reconstitutions aussi minutieuses que les grottes Chauvet et Lascaux. Le travail est-il le même sur un parc d’attraction et un site classé ?

La matière utilisée est la même. Cependant, les techniques de fabrication divergent fortement. En effet, dans le cadre de reproduction ou de réparation de monuments historiques, nous avons une forte contrainte d’exactitude. Ce qui est un peu moins le cas pour nos autres clients, qui travaillent souvent à partir de maquettes et d’une orientation artistique.

 

Les techniques évoluent-elles avec les nouveaux matériaux ?

Nous recherchons en permanence à améliorer nos matériaux. Cela concerne aussi bien les structures métalliques et les grillages que les mortiers(2) qui sont travaillés sous différents axes selon les qualités exigées afin de les rigidifier, de les alléger. AAB invente régulièrement de nouvelles techniques de production pour permettre à ses clients de bénéficier de décors durables, aux applications élargies.

 

(1) Le père du theming est Walt Disney. En visitant le Greenfields village du musée Ford, à Détroit, il a compris l’intérêt commercial de créer des restaurants et des boutiques à thème.

(2) Très proche du béton dans sa composition, le mortier ne comporte pas de graviers.

 

 


Par Laurent Joyeux, le 02/05/2017.